fbpx
Temps de lecture : 15 minutes

Dans cet article, je vais vous prĂ©senter RealT : une entreprise amĂ©ricaine qui propose de l’investissement fractionnĂ© sur des biens immobiliers sur le marchĂ© AmĂ©ricain grâce Ă  la blockchain.

Si l’idĂ©e vous intĂ©resse, mais que vous ne savez pas comment passer Ă  l’action, je vous propose une formation vidĂ©o pour investir aux États-Unis pas Ă  pas.

AVERTISSEMENT : Je (moi, Guillaume Teillet) ne suis ni conseiller en gestion de patrimoine, ni avocat, ni comptable, ni banquier. Tout ce que vous trouverez ici est mon avis PERSONNEL et ce que j’ai tiré de ma propre expérience. Consultez TOUJOURS un professionnel si vous avez le moindre doute sur un investissement potentiel.

I – L’immobilier fractionnĂ©, c’est quoi ? Comment cela fonctionne ?

FondĂ© en Janvier 2019, RealT est une entreprise amĂ©ricaine basĂ©e en Floride qui propose de l’investissement fractionnĂ© sur des biens immobiliers sur le marchĂ© AmĂ©ricain grâce Ă  la blockchain Ethereum.

a) L’immobilier fractionnĂ© : l’investissement immobilier pour tous ?

En gĂ©nĂ©ral lorsque vous acheter un bien immobilier vous le possĂ©dez Ă  100% : il est Ă  vous et rien qu’Ă  vous. Cependant, avec l’Ă©mergence de la blockchain ces dernières annĂ©es, un nouveau concept a vu le jour : l’immobilier fractionnĂ©.

L’immobilier fractionnĂ© s’appuie sur la tokenisation des biens : concrètement, cela se traduit par la division d’un bien en token. Chaque token reprĂ©sente une partie de la propriĂ©tĂ© du bien.

Prenons un exemple : une maison qui coûte 100 000 euros. 

Pour pouvoir l’acheter Ă  100% (immobilier classique) vous devez payer 100 000 euros (cash ou via un prĂŞt bancaire).

Avec l’immobilier fractionnĂ© vous pouvez dĂ©cidĂ© d’acheter que 10% de cette maison : en effet, la maison a Ă©tĂ© divisĂ©e en token. Il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© arbitrairement par le vendeur que la maison serait divisĂ©e en 1 000 tokens d’une valeur unitaire de 100 euros.

Ainsi, si vous souhaitez posséder que 10% de la maison, vous devrez acheter 100 tokens pour une valeur totale de 10 000 euros. Vous serez alors copropriétaire du bien et vous toucherez 10% des revenus locatifs annuels.

Quels sont les avantages d’un investissement immobilier fractionnĂ© ?

  1. C’est plus abordable : vous n’investissez que ce que vous pouvez vous permettre et vous n’avez pas besoin d’obtenir un prĂŞt bancaire
  2. Vous diminuez les risques de non-paiement du loyer : vous pouvez investir dans plusieurs propriétés différentes pour diminuer les risques de non-paiement du loyer.
  3. Vous devenez propriĂ©taire plus rapidement : lors d’un achat immobilier classique, il faut plusieurs mois minimums avant de devenir propriĂ©taire. Avec l’immobilier fractionnĂ© sur la blockchain, quelques heures suffisent.
  4. C’est plus facile : pas besoin d’avoir un compte bancaire aux États-Unis ou d’ĂŞtre physiquement prĂ©sent pour la signature du contrat !
  5. Vous gardez vos droits de propriĂ©taires : lorsqu’une dĂ©cision doit ĂŞtre prise, un vote Ă  lieu sur la blockchain.
  6. Vous pouvez revendre vos tokens à tout moment : besoin de liquidité ? Vous pouvez revendre vos tokens à RealT ou les revendre sur le marché secondaire grâce à Uniswap.

b) Tokeniser un bien immobilier

C’est cette notion qui est le plus souvent la plus compliquĂ©e Ă  comprendre pour les personnes qui ne maĂ®trisent pas les cryptomonnaies et la blockchain : lorsque j’ai expliquĂ© le concept de RealT Ă  ma mère la première fois, elle m’a demandĂ© si j’avais achetĂ© les toilettes ou le salon.

En rĂ©alitĂ©, lorsque vous achetez un token, vous n’achetez pas une partie de la maison, vous acheter une part d’une entreprise qui possède la maison : Cette entreprise possĂ©dera qu’un seul bien : la maison ou l’immeuble que l’on souhaite transformer en token. Ainsi lĂ©galement le propriĂ©taire du bien est une entreprise qui elle mĂŞme est possĂ©dĂ©e par des investisseurs Ă  travers des tokens. Chaque token reprĂ©sente une petite partie de l’entreprise et donc en achetant des tokens vous acheter en rĂ©alitĂ© une entreprise qui vous reverse l’argent qu’elle reçoit des locataires du bien.

c) L’achat de votre premier token

Lors de l’achat de votre premier token chez RealT, vous allez devoir vous inscrire sur la plateforme et remplir un formulaire pour indiquer votre identitĂ©. Une fois que celle-ci aura Ă©tĂ© vĂ©rifiĂ©e, vous pourrez acheter vos tokens sur le site.

Si vous ĂŞtes familier avec le fonctionnement des cryptomonnaies (Vous savez crĂ©er un portefeuille Ethereum, envoyer et recevoir des ethers, sĂ©curiser votre portefeuille…) alors vous pouvez vous rendre directement sur le site internet de RealT.

Pour les dĂ©butants et pour les personnes qui ne sont pas encore très Ă  l’aise avec les cryptomonnaies et la blockchain Ethereum,  j’ai enregistrĂ© une formation vidĂ©o dans laquelle je vous explique pas Ă  pas comment investir sur cette plateforme.

d) Le paiement des loyers

Le paiement des loyers s’effectue en USDC, un stablecoin (c’est-Ă -dire une cryptomonnaie qui suit le cours d’une monnaie fiat. Ici, l’USDC suit le court de l’USD, le dollar amĂ©ricain). Les loyers sont envoyĂ©s sur votre portefeuille Ethereum. Vous pouvez par la suite convertir vos USDC en USD, en EUROS ou toute autre monnaie classique.

Ă€ l’origine, le paiement des loyers devait ĂŞtre effectuĂ© tous les jours, mais Ă  cause de l’augmentation des frais de transactions sur la blockchain Ethereum il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© que le paiement des loyers aurait lieu une fois par semaine, le Mercredi. L’Ă©quipe de RealT travaille Ă  un nouveau système de paiement qui leur permettra d’avoir plus de flexibilitĂ©.

e) Réinvestissement des loyers et marché secondaire : Uniswap

Lorsque vous possĂ©dez au moins un token d’un bien immobilier alors vous faites partie de la liste blanche des investisseurs pour ce bien et vous avez accès au marchĂ© secondaire qui utilise le protocole Uniswap.

Uniswap permet de crĂ©er de la liquiditĂ© pour un RealToken : certains investisseurs peuvent dĂ©cider de mettre en vente leur RealToken sur Uniswap et permette donc aux autres investisseurs de la liste blanche de racheter leurs tokens au prix du cours Uniswap. Ainsi, mĂŞme si tous les tokens apparaissent comme vendu sur le site de RealT, il est possible de continuer d’en acheter sur le marchĂ© secondaire dès lors que vous en avez acheter au moins un sur le site de RealT et que vous ĂŞtes donc sur la liste blanche.

Sur le site internet de RealT, vous ĂŞtes obligĂ© d’acheter un nombre de token entier : 1 token, 2 tokens, 10 tokens… Ce n’est pas le cas sur Uniswap oĂą vous pouvez acheter des fractions de RealToken : ainsi, vous pouvez acheter 0.237366423943342345 ou 3.748320394325346346 tokens si vous le souhaitez ! Cela vous permet notamment de rĂ©investir les loyers que vous recevez sans attendre d’avoir le montant nĂ©cessaire pour acheter un token complet sur le site de RealT.

f) La revalorisation du bien : l’audit annuel

Avec le temps, la valeur d’un bien immobilier Ă©volue : pour permettre aux investisseurs de suivre cette Ă©volution, RealT fait appel Ă  un auditeur indĂ©pendant pour Ă©valuer la valeur du bien chaque annĂ©e. Cet audit est ensuite mis Ă  disposition sur la fiche du bien sur le site de RealT.

L’Ă©volution de la valeur du bien fait aussi Ă©voluer un autre paramètre : le prix du token. Par consĂ©quent, si la valeur du bien augmente, la valeur de votre token augmente et vous pouvez le revendre plus cher.

g) La revente

Avec l’immobilier classique, la revente d’un bien immobilier peut s’avĂ©rer longue et compliquĂ©e : ce n’est pas le cas avec l’immobilier fractionnĂ© car vous ne revendez pas tout le bien, mais seulement la fraction qui vous appartient (vos tokens).

Il existe trois façons Ă  l’heure actuelle de revendre vos tokens :

  1. Sur le site de RealT : L’entreprise vous rachète vos tokens au prix en vigueur sur leur site moyennant des frais de vente (un petit pourcentage du montant total). RealT les remettra ensuite en vente libre sur son site internet.
  2. Sur Uniswap : Vous pouvez mettre vos tokens sur Uniswap et attendre que quelqu’un vous les rachète. Le prix est fixĂ© automatiquement par Uniswap en fonction de la disponibilitĂ© et de la demande.
  3. En trouvant directement un investisseur qui est dĂ©jĂ  sur liste blanche : Grâce au groupe Telegram et au serveur Discord vous trouverez assez facilement un investisseur qui pourra vous racheter vos tokens. Vous fixerez le prix vous-mĂŞme en accord avec l’acheteur.

II – RealT c’est quoi ? C’est qui ?

a) L’Ă©quipe de RealT

Passons Ă  prĂ©sent en revue l’Ă©quipe fondatrice de RealT :

  • Remy Jacobson : c’est le prĂ©sident de la sociĂ©tĂ©. Il est Ă©galement prĂ©sident, associĂ© directeur et cofondateur de Bunker Capital, une sociĂ©tĂ© de conseil sur la blockchain basĂ©e en Floride et fondĂ©e en novembre 2016. Il apporte notamment Ă  RealT son expĂ©rience dans le domaine de la vente et de l’investissement. Il investit dans l’immobilier depuis plus de 20 ans et il est depuis 2012 le PDG de J Cube Development, une sociĂ©tĂ© d’investissement et de dĂ©veloppement immobilier basĂ©e dans la rĂ©gion de Miami. Remy s’intĂ©resse au monde de la crypto depuis 2011 et il a rapidement dĂ©veloppĂ© une passion pour la cryptomonnaie et pour la blockchain. Il a d’abord lancĂ© une entreprise de minage de bitcoin qui s’appelait Liquid Bits puis cette entreprise a Ă©voluĂ© pour devenir CoinWare, l’une des premières mĂ©ga-mines commerciales en 2013.

 

  • Jean-Marc Jacobson : avec plus de 25 ans d’expertise en finance, technologies de l’information et gestion d’entreprise, Jean-Marc est l’un des piliers de RealT. Au dĂ©but de sa carrière, il s’est notamment spĂ©cialisĂ© dans la stratĂ©gie financière et les algorithmes de trading. Il s’est par la suite tournĂ© vers l’immobilier et a dĂ©veloppĂ© un nouveau logiciel pour aider son entreprise Ă  gĂ©rer des portefeuilles immobiliers entiers. En 2013, il a fondĂ© Bitcoin Embassy : le premier centre d’entrepreneuriat au monde pour les dĂ©veloppeurs, les professionnels et les start-ups de l’industrie du Bitcoin. L’objectif Ă©tait de favoriser la crĂ©ation d’une communautĂ© de passionnĂ©s autour des cryptomonnaies.

 

  • Gary Krat : il a commencĂ© sa carrière professionnelle dans les annĂ©es 70 en tant qu’avocat Ă  New York. Ă€ la fin des annĂ©es 70, Gary a rejoint Integrated Resources Inc, une entreprise dans laquelle il est restĂ© 13 ans et oĂą il a gĂ©rĂ© plus de 600 transactions immobilières. Il a Ă©galement fondĂ© et dirigĂ© le plus grand groupe de courtiers aux États-Unis Ă  l’Ă©poque. Dans les annĂ©es 90, Gary Krat a dirigĂ© plusieurs sociĂ©tĂ©s du groupe SunAmerica. Ce groupe a Ă©tĂ© rachetĂ© par American International Group Inc en 1999 et Gary l’a quittĂ© en 2001 afin de fonder une entreprise d’investissement dans l’immobilier. Cette entreprise Ă  gĂ©rer plus de 250 transactions immobilières Ă  ce jour.

 

  • David Hoffman : est le directeur des opĂ©rations de RealT. David Hoffman est un expert dans les cryptomonnaies et il a Ă©tĂ© pendant longtemps consultant pour des start-ups qui souhaitaient se lancer dans cette industrie. Il anime Ă©galement un podcast, POV Crypto, oĂą des invitĂ©s de premier plan viennent discuter de leurs points de vue et de leurs prĂ©dictions sur l’industrie de la cryptomonnaie et de la blockchain.

 

  • Astor Rivera : il est le Chief Technology Officer (CTO – en français : Directeur technique) de RealT. C’est donc lui qui est en charge de l’aspect technique de RealT (RealToken, Contrat Ethereum…). Il a travaillĂ© pour de grandes entreprises telles que Disney, Warner Bros, la BBC…

Bien sĂ»r, vous pouvez retrouver l’ensemble de l’Ă©quipe de RealT actuelle sur leur site internet.

b) La ville de Detroit

Ă€ l’heure actuelle, RealT a proposĂ© principalement des biens immobiliers Ă  Detroit Ă  l’exception d’une maison Ă  Deerfield Beach en Floride. Bien que son expansion a Ă©tĂ© quelque peu ralentie par l’Ă©pidĂ©mie de COVID-19, l’entreprise a d’or et dĂ©jĂ  annoncĂ© qu’elle souhaitait proposĂ© très rapidement des biens en Suisse et mĂŞme en France d’ici fin 2020, dĂ©but 2021.

La ville de Detroit n’a toutefois pas Ă©tĂ© choisie par hasard pour lancer RealT : après avoir Ă©tĂ© la 4ème ville des États-Unis dans les annĂ©es 50 grâce notamment Ă  l’industrie automobile, la ville a connu une pĂ©riode beaucoup plus sombre.

L’histoire de la ville

Dans les annĂ©es 60, la ville a Ă©tĂ© secouĂ©e par de nombreuses Ă©meutes ethniques : durant l’Ă©tĂ© 1967, 7 000 soldats de la garde nationale sont dĂ©ployĂ©s dans la ville afin de restaurer le calme. Le bilan est lourd : 43 personnes sont mortes, plus de 1 000 ont Ă©tĂ© blessĂ©s, plus de 7 200 personnes ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©es et environ 2 000 bâtiments furent dĂ©truits. Cet Ă©pisode a poussĂ© les riches et la classe moyenne de Detroit Ă  fuir la ville au dĂ©but des annĂ©es 70 afin de trouver de meilleures conditions de vie ailleurs (moins de criminalitĂ©, de meilleures Ă©coles, etc…).

Au mĂŞme moment, les entreprises automobiles ont elles aussi dĂ©cidĂ© de quitter Detroit afin de s’installer dans des villes oĂą la main-d’oeuvre Ă©tait moins syndiquĂ©e et oĂą ils pouvaient construire des usines plus grandes. La ville de Detroit c’est alors beaucoup appauvrie et ce fut le dĂ©but du dĂ©clin pour la ville modèle des États-Unis.

La crise du pĂ©trole et le dĂ©but de la concurrence avec les voitures europĂ©ennes et asiatiques ont fortement touchĂ© la ville dont la santĂ© Ă©conomique reposait uniquement sur l’industrie automobile.

La ville s’est alors enfermĂ©e dans un cercle vicieux : moins de travail, donc plus de pauvretĂ©, et donc plus de criminalitĂ©. En 2013, la ville se dĂ©clare en faillite avec plus de 20 milliards de dollars de dettes.

La renaissance de Detroit

MalgrĂ© son histoire mouvementĂ©e, Detroit a beaucoup bougĂ© ces dernières annĂ©es et c’est pour cela qu’elle a Ă©tĂ© choisie comme ville de dĂ©part par RealT. La ville a commencĂ© Ă  se renouveler grâce aux investissements de milliardaire, comme par exemple Dan Gilbert qui y a installĂ© les bureaux de son entreprise de prĂŞt en 2010. Il a depuis rachetĂ© une centaine de bâtiments en centre-ville, dont des bâtiments historiques, pour y installer ses entreprises.

Son entreprise immobilière Bedrock a rachetĂ© de nombreux terrains Ă  Detroit afin d’y faire construire des maisons et des appartements. Le milliardaire a construit un vĂ©ritable empire immobilier Ă  Detroit.

Au total, c’est plus de 2 milliards de dollars ont Ă©tĂ© investis dans le centre-ville.

L’immobilier est en forte hausse et des investisseurs ont fait de bonnes affaires en rachetant des maisons laissĂ©es Ă  l’abandon et en les rĂ©novant. La criminalitĂ© a Ă©galement beaucoup baissĂ© et le centre-ville est redevenu attirant avec de nombreux divertissement, magasins et restaurants.

Depuis quelques annĂ©es, la ville attire de nombreux artistes mais Ă©galement des start-ups qui dĂ©mĂ©nagent de San Francisco oĂą le coĂ»t de la ville est devenu trop Ă©levĂ©. Beaucoup d’investisseurs et d’entrepreneurs considèrent que Detroit va connaĂ®tre une Ă©norme croissance dans les annĂ©es Ă  venir, notamment grâce aux entreprises des nouvelles technologies qui s’y sont installĂ©es. La ville pourrait mĂŞme devenir la capitale de l’innovation technologique  dans une dizaine d’annĂ©es.

c) La crédibilité de RealT : mes vérifications (Due diligence)

Avant d’investir de l’argent sur la plateforme, j’ai effectuĂ© des vĂ©rifications pour m’assurer de la crĂ©dibilitĂ© de l’Ă©quipe derrière RealT et de la lĂ©galitĂ© de ce qui est proposĂ©. Je vous partage ici quelques une de ces vĂ©rifications : ne me croyez pas sur parole ! Faites toujours vos propres vĂ©rifications avant d’investir !

Vérification du nom du propriétaire du bien :

Aux États-Unis, il est possible de trouver le nom de l’entreprise qui possède un bien immobilier. J’ai personnellement utilisĂ© ce site internet mais vous pouvez aussi utiliser celui du comtĂ© de Wayne.

Le 5942 Audubon appartient bien Ă  RealToken LLC

Attention cependant : bien que nous soyons en 2020, ces outils ne sont pas mis à jour régulièrement ! Il est tout à fait possible que ce soit encore le nom du précédent propriétaire.

VĂ©rification de l’historique des ventes du bien :

Il existe plusieurs sites internet pour vĂ©rifier l’historique des ventes d’un bien immobilier : Zillow, Realtor ou encore Trulia. Ces sites m’ont permis que la valeur des biens annoncĂ©s par RealT Ă©tait cohĂ©rent avec les estimations de ces sites.

N’oubliez pas que certains biens sont rĂ©novĂ©s après achat et que par consĂ©quent, leur valeur augmente.

VĂ©rification sur RealT :

J’ai vĂ©rifiĂ© l’existence lĂ©gale de RealToken Inc (le nom officiel de RealT) auprès du bureau d’enregistrement des entreprises de Floride. Vous pouvez effectuer la mĂŞme recherche par vous mĂŞme sur leur site internet.

RealToken Inc est bien enregistré auprès des autorités de Floride.

RealToken Inc et RealToken LLC existent Ă©galement dans le Delaware comme vous pouvez le vĂ©rifier ici sur le site de l’État du Delaware.

RealToken Inc est bien enregistré auprès des autorités du Delaware.

Voici quelques détails supplémentaires :

  • RealToken Inc est l’entreprise plus connue sous le nom de RealT et qui propose ses services via le site internet realt.co
  • RealToken LLC est une entreprise parapluie : elle ne possède aucune autre LLC ni aucun bien immobilier. Son seul but est de rĂ©duire la paperasse administrative : en effet, cela permet Ă  RealT de fournir un contrat unique (contenant plusieurs dizaines de pages) assez gĂ©nĂ©raliste qui peut ensuite ĂŞtre modifiĂ© par un amendement (contenant quelques pages) pour chaque bien immobilier. Enfin, pour chaque bien une entitĂ© juridique (une Series LLC) est crĂ©Ă©e : cette entitĂ© ne possède qu’un seul bien et n’a aucune relation avec les autres biens immobiliers, ni avec la sociĂ©tĂ© RealToken Inc. Elle est la propriĂ©tĂ© des investisseurs qui ont achetĂ© des tokens pour ce bien.

VĂ©rification sur le business model de RealT :

RealT gagne de l’argent Ă  plusieurs moments :

  • Lors de la vente du bien, RealT touche une commission.
  • RealT touche Ă©galement 2% des loyers mensuels.
  • Si vous souhaitez revendre vos tokens Ă  RealT, ils prennent Ă©galement un pourcentage sur le montant total (Jusqu’Ă  la fin de l’annĂ©e 2020, c’est gratuit).

RealT a donc un business model qui tient la route et qui lui permet de gagner de l’argent.

VĂ©rification de la biographie de l’Ă©quipe dirigeante :

L’Ă©quipe d’un projet comme RealT est tout aussi importante que le projet lui-mĂŞme, c’est pour cela que j’ai effectuĂ© quelques vĂ©rifications sur certaines personnes clĂ©s :

  • Remy et Jean-Marc Jacobson : Les deux frères ne sont pas très prĂ©sents en ligne et il est donc difficile de vĂ©rifier leur profil. Après vĂ©rification, leur prĂ©cĂ©dente sociĂ©tĂ© Liquid Bits a bel et bien existĂ©, tout comme l’Ambassade du Bitcoin. Leurs noms apparaissent dans quelques dĂ©cisions de justice aux États-Unis, mais Ă©tant dans le monde des affaires depuis de nombreuses annĂ©es, cela n’est pas très Ă©tonnant.

 

  • David Hoffman : Il est très impliquĂ© dans la communautĂ© des cryptomonnaies, notamment sur Twitter et avec son podcast POVCrypto qu’il a lancĂ© en Septembre 2018.

 

  • Gary Krat : Il a bien travaillĂ© pour SunAmerica selon cet article.

 

  • Louis Bevilacqua : Son nom apparaĂ®t sur le site et dans les contrats fournis par RealT en tant que Conseiller juridique en valeurs mobilières : après vĂ©rifications, Louis Bevilacqua et sa sociĂ©tĂ©, Bevilacqua PLLC, travaille bien avec RealT. Sa sociĂ©tĂ© apparaĂ®t sur de nombreux sites officiels, comme ici ou  ici.

Conclusion :

Suite Ă  toutes ces vĂ©rifications, j’ai Ă©tĂ© convaincu par la crĂ©dibilitĂ© de ce projet. Je vous invite Ă  faire vos propres vĂ©rifications et Ă  ne pas vous reposer sur mes recherches.

III – Mon expĂ©rience personnelle

Ă€ l’heure oĂą j’Ă©cris ces lignes, RealT a vendu 18 biens immobiliers (15 maisons et 3 immeubles de rapport) Ă  des centaines d’investisseurs Ă  travers le monde. Certains biens se vendent en quelques heures (la maison Liberal s’est par exemple vendue en 1 heure et 15 minutes seulement) ou quelques jours.

Parlons Ă  prĂ©sent des chiffres qui vous intĂ©ressent le plus : combien ai-je investi sur cette plateforme et combien de loyer annuel je vais recevoir. Ma première commande sur la plateforme date du 22 Janvier 2020, et j’investis depuis environ 400 USD par mois :

Montant total investi 2 959.46 USD
Loyer net annuel 343.77 USD
Rendement net moyen 8.60 %

Si cela vous intéresse, laissez-moi un commentaire sur cet article et je ferais peut-être un article tous les ans pour faire le point sur mes investissements sur cette plateforme.

Ă€ ce jour, je n’ai pas eu de mĂ©saventure particulière avec RealT : les loyers sont versĂ©s et la communication avec les investisseurs est transparente.

IV – Mes immeubles de rapport

Je possède des tokens dans les 3 immeubles de rapport qui ont été proposés par RealT. Ils sont tous situés dans la ville de Détroit :

Découvrons-les plus en détail ensemble :

16200 Fullerton Ave, Detroit, MI 48227

Cliquez ici pour voir ce bien sur le site de RealT

Nombre d’appartements 15
Prix du bien 615 000 USD
Superficie du bien 1 337.80 m2
Nombre de tokens pour ce bien 3 800
Loyer brut annuel 99 600 USD
Loyer net annuel 78 459.96 USD
Coût maintenance mensuel 1 761.67 USD
Prix d’un token 161.84 USD
Loyer par token par an 20.65 USD
Rendement annuel 12.76 %

10024-28 Appoline St, Detroit, MI 48227

Nombre d’appartements 15
Prix du bien 582 200 USD
Superficie du bien 1 120.78 m2
Nombre de tokens pour ce bien 4 000
Loyer brut annuel 100 992 USD
Loyer net annuel 66 802 USD
Coût maintenance mensuel 2 849.11 USD
Prix d’un token 145.46 USD
Loyer par token par an 16.70 USD
Rendement annuel 11.47 %

8342 Schaefer Highway, Detroit, MI 48228

Nombre d’appartements 4
Prix du bien 203 333.33 USD
Superficie du bien 300.07 m2
Nombre de tokens pour ce bien 4 000
Loyer brut annuel 36 720 USD
Loyer net annuel 25 609.44 USD
Coût maintenance mensuel 925.88 USD
Prix d’un token 50.83 USD
Loyer par token par an 6.40 USD
Rendement annuel 12.59 %

V – Mes maisons

Je possède des tokens dans les 15 des maisons qui ont Ă©tĂ© proposĂ©es par RealT. Elles sont en majoritĂ© situĂ©e Ă  Detroit, Ă  l’exception d’une qui est situĂ©e en Floride.

La carte est centrée sur Detroit, dézoomer pour afficher la maison en Floride.

Ă€ DETROIT (MICHIGAN) :

Ă€ DEERFIELD BEACH (FLORIDE) :

VI – Comment investir aux États-Unis avec RealT ?

Comme expliquer plus haut dans l’article, RealT s’appuie sur la blockchain Ethereum : si vous ĂŞtes familier avec le fonctionnement des cryptomonnaies (Vous savez crĂ©er un portefeuille Ethereum, envoyer et recevoir des ethers, sĂ©curiser votre portefeuille…) alors rendez-vous directement sur le site internet de RealT.

Pour les dĂ©butants et pour les personnes qui ne sont pas encore très Ă  l’aise avec les cryptomonnaies et la blockchain Ethereum,  j’ai enregistrĂ© une formation vidĂ©o dans laquelle je vous explique pas Ă  pas comment investir sur cette plateforme.

Dans tous les cas, je vous recommande de stocker vos tokens RealT sur un portefeuille (wallet) physique pour plus de sĂ©curitĂ© : j’utilise personnellement le Ledger Nano X (-20% en passant par ce lien).

Cet article contient un ou plusieurs liens d’affiliations : cela signifie que je recevrais une petite commission si vous achetez ce produit (sans que cela n’entraĂ®ne un coĂ»t supplĂ©mentaire pour vous).

7 commentaires

  • Florian dit :

    Bonjour,
    Qu’en est-il du paiement des impĂ´ts ? Comment doit-on y dĂ©clarer ? Et ya-t-il un risque Ă  ne pas dĂ©clarer aux impots les sommes gagnĂ©es ? Etant donnĂ© que les Etats Unis restent assez anonyme et n’ont pas signĂ© le CRS

  • Bonjour Florian,

    La fiscalité est un sujet complexe et dépend notamment de votre résidence fiscale. Si vous êtes résident fiscal en France, vous pouvez lire les conseils de Maître COSTE sur le site de REALT : https://realt.co/fr/faq/ref/guillaume.teillet/?faq-topic=topo-fiscalite&faq-question=topo-fiscalit-pour-la-france

    • Michel dit :

      Bonjour,

      Le lien concernant la fiscalitĂ© n’est plus disponible. En auriez-vous Ă  autre Ă  communiquer ?

      Par ailleurs, j’ai une autre question. Imaginons que je gagne 1UCDC avec RealT, combien puis-je espĂ©rer en rĂ©cupĂ©rer sur un compte bancaire « classique », une fois toutes les manipulations de transfert effectuĂ©es ?

      D’avance, merci.

      • Bonjour Michel,

        Malheureusement, le document sur la fiscalitĂ© Ă  Ă©tĂ© retirĂ© du site de RealT car ils ont considĂ©rĂ© qu’il n’Ă©tait plus Ă  jour. Pour le moment, aucun autre document n’est disponible, mais si cela venait a changĂ©, je mettrais Ă  jour cet article.

        Je ne vais pas pouvoir répondre à votre question avec un chiffre précis, mais je vais quand même tenter de vous apporter une réponse :

        Pour pouvoir convertir vos USDC en Euros ou en Dollars, vous allez devoir les envoyer vers un Échange CentralisĂ© (Coinbase, Binance… ) et donc effectuer une transaction sur la blockchain Ethereum. L’Échange CentralisĂ© prendra sans doute une petite commission lors de la conversions en Euros et peut-ĂŞtre une autre commission lors du transfert des euros vers votre compte bancaire. Cependant, ce n’est pas ces commissions le problème : c’est la transaction que vous allez devoir faire pour envoyer vos USDC vers l’Échange CentralisĂ©.

        Cette transaction a un coĂ»t et il est variable (c’est ce que l’on appelle le gas dans le jargon). Le problème c’est quand ce moment Ethereum rencontre un problème de scalabilitĂ© : beaucoup de gens se mette Ă  effectuer des transactions sur la blockchain Ethereum et par consĂ©quent, le prix des transactions s’envolent. Ă€ l’heure oĂą j’Ă©cris ces lignes, pour effectuer une transaction d’envoi d’USDC vers un Échange DĂ©centralisĂ©, quelque soit le montant (1 USDC comme 10 000 USDC), il faudrait dĂ©boursĂ© 78.55 USD !

        Donc autant dire que transfĂ©rer 1 USDC sur votre compte en banque est impossible Ă  l’heure actuelle.

        Il existe bien des solutions qui sont en train de ce mettre en place (on les appelle les L2 ou Layer 2) : xDai est la solution L2 choisit par RealT. Effectuer des transactions sur xDai est quasiment gratuit, cependant Ă  ma connaissance, aucun Échange CentralisĂ© ne supporte les solutions L2 pour le moment. Je ne doute pas que cela viendra dans le futur, mais pour l’instant ce n’est pas le cas.

  • Jim dit :

    Merci pour votre retour d’expĂ©rience. Cela change des personnes qui n’ont jamais mis un pied sur la plateforme et qui parlent d’arnaque. Pour ma part je vais mettre quelques billes dessus pour me faire mon propre avis.

Commentaires